Je fais un don

Compte-tenu des événements actuels en France, la SPA souhaite répondre à toutes les questions que le public pourrait se poser au sujet de cette situation exceptionnelle en lien avec les animaux de compagnie, ainsi que le fonctionnement limité de nos refuges, Maisons SPA et dispensaires.

31.03.2020 à 12H00

LES ANIMAUX ONT-ILS ET TRANSMETTENT-ILS LE COVID-19 ?

NON ! Ils ne l’ont pas, et ils ne le transmettent pas !

L’Organisation Mondiale de la Santé indique, qu’à ce jour, aucun élément ne permet de penser que les animaux de compagnie sont impliqués dans la circulation du virus.

Toutes les sources scientifiques, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’OIE en tête, concordent.

Le COVID-19 n’atteint pas les animaux de compagnie comme les chiens et les chats, et ils ne sont pas impliqués dans la propagation de cette épidémie. Un seul cas dans le monde à Honk-Kong relate de la présence d’une forme mutée du COVID-19 chez un chien, mais les recherches indiquent que cette version mutée du virus ne peut se transmettre à l’homme.

En France, les spécialistes appellent également au calme face à la l’hypothèse d’une transmission de ce coronavirus de l’homme à l’animal de compagnie et vice-versa. « Il n’y a aucune indication que ça puisse arriver », balaie le Docteur Sophie Lepoder, vétérinaire et virologue à l’Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort (94). « Les coronavirus sont une très large famille. Les chiens ont leur coronavirus, les chats ont aussi leur coronavirus. Et ils n’entrent pas dans l’organisme de l’être humain. »

31.03.2020 à 12H00

LE GEL HYDROALCOOLIQUE, LA JAVEL ET LES DÉTERGENTS SONT-ILS À PROSCRIRE POUR LA DÉSINFECTION DE MES ANIMAUX ?

Ces produits sont à PROSCRIRE pour les animaux : ils ne sont absolument pas adaptés car dangereux pour eux! Ils sont corrosifs et risquent donc d’irriter ou même brûler leurs muqueuses, leurs pattes ou leur pelage… Plusieurs vétérinaires l’ont malheureusement constaté ces derniers jours et ont même signalé des comas éthyliques : les animaux se lèchent et ingèrent donc le produit et l’alcool du gel désinfectant! 

Si vous souhaitez nettoyer votre animal il faut simplement utiliser de l’eau savonneuse, rien de plus ! 

31.03.2020 à 12H00

DOIS-JE PROTÉGER MON ANIMAL ?

OUI !

Pour des questions de bon sens, pendant cette période de confinement, votre animal de compagnie doit être protégé comme un membre de votre famille. Il doit rester avec vous dans votre appartement ou votre propriété. Il ne s’agit pas d’une préconisation médicale spécifique aux animaux, mais simplement de bon sens en cette période de crise sanitaire puisque les vétérinaires ne prennent en consultation que les pathologies vitales. C’est donc le moment d’éviter toute blessure, ou d’attraper des parasites ou encore la teigne.

En revanche, promener son chien à l’extérieur afin de satisfaire ses besoins physiologiques est plus que nécessaire.

Il n’est pas demandé d’exiger de son chien qu’il fasse ses besoins à l’intérieur de nos logements donc pas d’inquiétude, vous avez tout à fait le droit de sortir votre chien le temps nécessaire à la satisfaction de ses besoins. Pour un complément d’informations, visitez la question « Dois-je prendre des précautions avec mon animal ».

31.03.2020 à 12H00

DOIS-JE PRENDRE DES PRÉCAUTIONS AVEC MON ANIMAL ?

OUI !

Concernant vos animaux de compagnie, la SPA vous conseille de pratiquer les mêmes mesures d’hygiène que vous pratiquez avec vos proches humains. Autrement dit, inutile de multiplier les contacts si vous avez des symptômes, lavez-vous les mains régulièrement, etc.

Lorsque vous sortez votre chien, nous vous recommandons d’éviter les contacts directs avec les autres chiens, ceci par simple mesure de précaution.

Il ne s’agit pas d’une préconisation médicale spécifique aux animaux, mais simplement de bon sens en cette période de crise sanitaire puisque les vétérinaires ne prennent en consultation que les pathologies vitales. C’est donc le moment d’éviter toute blessure, ou d’attraper des parasites ou encore la teigne.

Nous conseillons aux propriétaires de chats de les laisser en intérieur, non pas car ils pourraient être vecteurs de transmission – nous rappelons que les animaux ne transmettent pas le COVID-19 à l’homme – mais pour éviter qu’ils ne se blessent avec leurs congénères ou soient mordus par un chien (encore une fois, les vétérinaires ne prennent en consultation que les pathologies vitales), ou encore qu’ils soient ramassés par les services de fourrière. Les services de fourrière sont régulièrement appelés pour ramasser des animaux déclarés errants. Cela permet de faciliter aussi leur travail et qu’ils ne soient pas contactés pour rien. Cela pourrait en effet se traduire en conséquences négatives pour nos refuges, typiquement de la saturation.

30.03.2020 à 12H00

PUIS-JE LAISSER SORTIR MON CHAT ?

Nous conseillons aux propriétaires de chats de les laisser en intérieur, non pas car ils pourraient être vecteurs de transmission – nous rappelons que les animaux ne transmettent pas le COVID-19 à l’homme – mais pour éviter qu’ils ne se blessent avec leurs congénères ou soient mordus par un chien (encore une fois, les vétérinaires ne prennent en consultation que les pathologies vitales), ou encore qu’ils soient ramassés par les services de fourrière.

Les services de fourrière sont régulièrement appelés pour ramasser des animaux déclarés errants. Cela permet de faciliter aussi leur travail et qu’ils ne soient pas contactés pour rien. Cela pourrait en effet se traduire en conséquences négatives pour nos refuges, typiquement de la saturation.

29.03.2020 à 12H00

DOIS-JE ABANDONNER OU TUER MON ANIMAL ?

NON ! 

Non, non et NON.

Les membres de l’AFCD (Agriculture, Fisheries and Conservation Department) ont d’ores et déjà indiqué qu’il ne fallait en aucun cas céder à la panique et encore moins abandonner ses animaux ou les faire euthanasier pour ne prendre aucun risque.  

« Les propriétaires d’animaux ne doivent pas être trop inquiets et ne doivent en aucun cas abandonner leurs animaux », a déclaré le ministère de l’Agriculture de Hong Kong. 

Les conseils restent toujours les mêmes : bien se laver les mains après avoir touché son animal de compagnie, garder un environnement propre et sain en nettoyant le plus souvent possible et éviter d’embrasser ses animaux. 

⦁ Nous rappelons que l’abandon est puni par la loi et passible de deux ans de prison et de 30.000 euros d’amende.

⦁ La personne qui exerce, publiquement ou non, des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou qui commet un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, encourt deux ans de prison, et 30 000 € d’amende. Il peut prononcer également, à titre complémentaire : l’interdiction, définitive ou non, de détenir un animal, et l’interdiction, pour 5 ans maximum, d’exercer l’activité professionnelle qui a permis de préparer ou de commettre les sévices et actes de cruauté.

28.03.2020 à 12H00

LES RATS ET LES NACS SONT-ILS DE PORTEURS INTERMÉDIAIRES COMME POUR LA PESTE ?

NON ! 

Il n’y a pour l’instant aucun cas recensé de contamination chez les rats ou autres rongeurs.

27.03.2020 à 12H00

PUIS-JE PROMENER MON ANIMAL ?

OUI !

Promener son chien à l’extérieur afin de satisfaire ses besoins physiologiques est plus que nécessaire.

Il n’est pas demandé d’exiger de son chien qu’il fasse ses besoins à l’intérieur de nos logements donc pas d’inquiétude, vous avez tout à fait le droit de sortir votre chien le temps nécessaire à la satisfaction de ses besoins.

Durant la déclaration du gouvernement, l’accent a été porté principalement sur les joggeurs et les promenades des enfants. En conséquence, il ne nous semble pas qu’un quelconque changement soit à anticiper face aux sorties obligatoires d’hygiène et de bien-être des chiens de compagnie.

Vous pouvez par exemple découper l’heure autorisée en trois sorties de 20 minutes chacune dans la journée.

Nous vous invitons bien sûr à être responsables et à respecter les consignes sanitaires ainsi qu’administratives du gouvernement : des promenades seules, muni d’une dérogation de déplacement à jour, seulement le temps des besoins et à 1km maximum de votre domicile.  

  • Balade en groupe à proscrire.
  • Gardez vos distances avec les autres promeneurs. Aucun contact physique ne pourra être toléré.
  • Avant de sortir, lavez vous bien les mains, prenez si possible du gel hydro-alcoolique pour vous frictionner les mains dehors et avant de rentrer.
26.03.2020 à 12H00

SI JE SUIS HOSPITALISÉ, COMMENT VAIS-JE FAIRE POUR MON ANIMAL ?

Nous travaillons actuellement à devenir l’intermédiaire entre des personnes qui, comme vous, peuvent être plus exposés ou vulnérables au virus, et les personnes qui proposent des gardes d’animaux solidaires. Nous conservons votre contact et vous tiendrons au courant.

En attendant, nous vous conseillons de prendre toutes les dispositions nécessaires parmi vos proches ou vos voisins, et de contacter votre mairie afin de permettre un arrêté du maire qui sollicitera les services de la fourrière au cas où personne ne puisse s’occuper de votre animal. Votre animal sera donc gardé / pensionné en fourrière le temps de votre hospitalisation. Cela doit relever du dernier recours, au risque de saturer les fourrières et d’augmenter le risque des euthanasies de confort des animaux errants.

25.03.2020 à 12H00

SI JE TROUVE UN ANIMAL PENDANT LE CONFINEMENT, QUE DOIS-JE FAIRE ?

Si vous trouvez un animal qui a l’air perdu, contactez les services de fourrières rattachés à votre commune. Attention, n’appelez pas les services de fourrière pour des cas non urgents. Si vous ne savez pas si l’animal appartient ou non à quelqu’un et qu’il n’a pas l’air en danger, ne contactez pas les services de fourrière, il peut tout à fait s’agir de l’animal de votre voisin. 

Si vous ne connaissez pas le contact de la fourrière de proximité, contactez votre mairie ou les forces de l’ordre (commissariat, gendarmerie), afin qu’ils vous renseignent le bon contact à joindre.

Vous pouvez également signaler l’observation d’un animal éventuellement perdu sur les groupes Facebook dédiés, du type Wanted Community Animaux, les pages ou groupes Facebook de votre commune, ou encore via la page Pet Alert.

24.03.2020 à 12H00

PUIS-JE NOURRIR LES CHATS LIBRES ET LES AUTRES ANIMAUX ?

Malheureusement, la SPA ne représente aucune forme d’autorité et ne peut pas délivrer d’attestation de sortie signée, car elle ne disposera d’aucune valeur aux yeux des forces de l’ordre. Nous ne pouvons pas signer d’attestation professionnelle concernant cette activité non plus car elle ne rentre pas nos activités quotidiennes décrites dans le Plan de Continuité de l’Action validé par les Ministères.  

Sachez que nous militons quotidiennement depuis le début du confinement, et auprès du gouvernement et de ses Ministères, à la facilitation du nourrissage des animaux en extérieur, notamment des chats libres. Il s’agit en effet de l’une de nos missions dans le cadre du bien-être animal. Nous vous tiendrons au courant dès que ce sera le cas. Merci de votre compréhension.

23.03.2020 à 12H00

POUVEZ-VOUS NOUS DÉLIVRER UNE ATTESTATION DE SORTIE SIGNÉE POUR POUVOIR ALLER NOURRIR LES CHATS LIBRES SANS ÊTRE VERBALISÉS ?

Malheureusement, la SPA ne représente aucune forme d’autorité et ne peut pas délivrer d’attestation de sortie signée, car elle ne disposera d’aucune valeur aux yeux des forces de l’ordre. Nous ne pouvons pas signer d’attestation professionnelle concernant cette activité non plus car elle ne rentre pas nos activités quotidiennes décrites dans le Plan de Continuité de l’Action validé par les Ministères. 

Sachez que nous militons quotidiennement depuis le début du confinement, et auprès du gouvernement et de ses Ministères, à la facilitation du nourrissage des animaux en extérieur, notamment des chats libres. Il s’agit en effet de l’une de nos missions dans le cadre du bien-être animal.

22.03.2020 à 12H00

NE DOIS-JE SORTIR MON CHIEN QU'UNE SEULE FOIS PAR JOUR ?

Durant la déclaration du gouvernement, l’accent a été porté principalement sur les joggeurs et les promenades des enfants. En conséquence, il ne nous semble pas qu’un quelconque changement soit à anticiper face aux sorties obligatoires d’hygiène et de bien-être des chiens de compagnie.

Vous pouvez par exemple découper l’heure autorisée en trois sorties de 20 minutes chacune dans la journée.

Nous vous invitons bien sûr à être responsables et à respecter les consignes sanitaires ainsi qu’administratives du gouvernement : des promenades seules, muni d’une dérogation de déplacement à jour, seulement le temps des besoins et à 1km maximum de votre domicile.

21.03.2020 à 12H00

EN TANT QUE PROPRIÉTAIRE D'UN CHEVAL EN PENSION ÉQUESTRE, PUIS-JE ME DÉPLACER POUR ALLER NOURRIR MON ANIMAL ET SI OUI, QUELLE AUTORISATION FAUT-IL AVOIR ?

Il convient de limiter le plus possible les déplacements ainsi que les regroupements de personnes sur un même site. Les centres équestres et les haras sont fermés au public. Un cheval en pension devra être nourri par les employés de la pension. 

Si l’animal est au pré et habituellement nourri par son propriétaire, celui-ci devra autant que possible faire nourrir son cheval par les voisins de la pâture si celle-ci ne se trouve pas à proximité du domicile. Si le déplacement reste indispensable pour nourrir l’animal, il convient de se munir de l’attestation individuelle dérogatoire conformément au décret du 23 mars 2020 *. 

* Source : Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

20.03.2020 à 12H00

DANS LES ÉCURIES COMPORTANT UN GRAND NOMBRE DE CHEVAUX, COMMENT GÉRER, APPORTER LES SOINS ET ASSURER LES SORTIES D’ÉQUIDÉS ?

Lorsqu’un nombre d’employés insuffisant peut conduire à menacer gravement le bien-être animal dans certaines structures (refuges, fourrières, centres équestres…), celles-ci peuvent avoir recours, pour assurer les besoins physiologiques fondamentaux des animaux, à des personnes non-salariées. 

Ces personnes devront être sollicitées par écrit par ces structures qui auront la charge et la responsabilité d’organiser ces mobilisations dans le respect des mesures prévues par le décret du 23 mars 2020 *. 

* Source : Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

19.03.2020 à 12H00

QUELLES SONT LES CONDITIONS POUR LES DÉTENTEURS NON PROFESSIONNELS QUI SOUHAITENT TRANSPORTER LEURS ÉQUIDÉS POUR UNE MISE AU PRÉ OU UN CHANGEMENT DE PÂTURE ?

Quelles sont les conditions pour les détenteurs non professionnels qui souhaitent transporter leurs équidés pour une mise au pré ou un changement de pâture ? 

De manière générale, les transports non professionnels sont strictement encadrés et possibles que sur des distances très courtes. Il n’est donc pas possible de transporter, en tant que particulier, ses chevaux, sauf motif impérieux, de bien-être animal. Ainsi, si l’enjeu de ce déplacement est la protection animale, notamment en cas de manque de nourriture, le déplacement peut être organisé avec les documents réglementaires suivants : l’attestation de déclaration du lieu de détention d’équidés, les documents d’identification des équidés, et l’attestation de déplacement dérogatoire conformément au décret du 23 mars 2020 *. 

* Source : Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

18.03.2020 à 12H00

QUELLES MESURES LA SPA PREND-ELLE ?

En conformité avec le plan d’action COVID-19 du gouvernement, la SPA, comme toutes les associations de protection animale, ferme au public tous ses refuges, Maisons SPA et dispensaires à partir de ce dimanche 15 mars jusqu’à nouvel ordre.

Les animaux continueront d’être nourris, soignés et l’entretien des refuges perdurera. Les refuges ont presque tous atteint leur capacité d’accueil maximale.

17.03.2020 à 12H00

LES REFUGES ET MAISONS SPA VONT-ILS EUTHANASIER LEURS ANIMAUX ?

La SPA n’euthanasie pas ses animaux et ne compte pas commencer maintenant.

16.03.2020 à 12H00

QUI S'OCCUPE DES ANIMAUX DANS LES REFUGES ?

Nos responsables et agents animaliers, ainsi que nos bénévoles sont toujours sur place pour assurer le bien-être de nos petits pensionnaires.

Ils assurent, même en période de crise, les soins, la distribution de nourriture, et les sorties.

15.03.2020 à 12H00

LES RENDEZ-VOUS EN REFUGES, MAISONS OU DISPENSAIRES SPA SONT-ILS ASSURÉS ?

Non, tout acte vétérinaire, d’adoption, d’abandon, a été décalé à une date indéterminée.

15.03.2020 à 12H00

DOIS-JE PROTÉGER MON ANIMAL ?

OUI !

Pour des questions de bon sens, pendant cette période de confinement, votre animal de compagnie doit être protégé comme un membre de votre famille. Il doit rester avec vous dans votre appartement ou votre propriété. 

En revanche, promener son chien à l’extérieur afin de satisfaire ses besoins physiologiques est plus que nécessaire.
Il n’est pas demandé d’exiger de son chien qu’il fasse ses besoins à l’intérieur de nos logements donc pas d’inquiétude, vous avez tout à fait le droit de sortir votre chien le temps nécessaire à la satisfaction de ses besoins.

14.03.2020 à 12H00

J’AI ÉTÉ EN CONTACT AVEC UN REFUGE AVANT LE DÉBUT DU CONFINEMENT ET AI RÉSERVÉ UN ANIMAL POUR L’ADOPTION. PEUT-ELLE ENCORE FONCTIONNER, MALGRÉ LE CONFINEMENT ?

La SPA se mobilise et s’organise présentement pour mettre en place un ou plusieurs dispositifs permettant à la fois de dé-saturer les refuges, sans pour autant mettre en danger la vie de quiconque, ni se mettre dans une situation compliquée pour l’après-COVID19.

Nous sommes en réflexion avec les responsables des refuges et tout le siège, ainsi qu’en discussion avec le ministère de l’Agriculture (responsable de la protection animale en France) pour permettre l’adoption.

Nous vous tiendrons bien évidemment le plus rapidement possible informé-e dès que nous serons nous-mêmes fixés sur notre organisation.

N’hésitez pas à vous signaler au refuge concerné par le biais de leur Page Facebook ou de leur numéro de téléphone.

13.03.2020 à 12H00

PUIS-JE AIDER LE REFUGE PRÈS DE CHEZ MOI ?

Les associations de protection animale, quelles qu’elles soient, se sont toutes mobilisées et organisées pour pouvoir s’occuper des animaux, mais cela induit une présence humaine minimale en refuges pour éviter que ces derniers deviennent un vecteur de contamination entre personnes.

Pour le moment, ce que vous pouvez faire est prendre contact avec le refuge le plus proche et leur demander s’ils ont besoin de quoi que ce soit en termes de matériel, etc. 

Vous pouvez trouver le refuge le plus proche de chez vous à l’aide de cette carte interactive : https://www.la-spa.fr/refuges

11.03.2020 à 12H00

PEUT-ON ADOPTER UN ANIMAL POUR VOUS AIDER ?

La SPA se mobilise et s’organise présentement pour mettre en place un ou plusieurs dispositifs permettant à la fois de dé-saturer les refuges, sans pour autant mettre en danger la vie de quiconque, ni se mettre dans une situation compliquée pour l’après-COVID19.

Nous sommes en réflexion avec les responsables des refuges et tout le siège, ainsi qu’en discussion avec le ministère de l’Agriculture (responsable de la protection animale en France).

Nous vous tiendrons bien évidemment le plus rapidement possible informé-e dès que nous serons nous-mêmes fixés sur notre organisation.

10.03.2020 à 12H00

EST-CE POSSIBLE D’ACCUEILLIR PROVISOIREMENT UN ANIMAL POUR VOUS AIDER ?

JE VEUX BIEN PRENDRE SOIN D’UN PETIT CHIEN QUELQUES SEMAINES POUR QUELQU’UN QUI EST À L’HÔPITAL PENDANT CE PÉRIODE DE COVID-19.

Votre proposition d’accueil solidaire est tout à fait pertinente pour des personnes qui rencontreraient des difficultés lors de cette période de crise sanitaire.

Nous travaillons actuellement à devenir l’intermédiaire entre des personnes qui, comme vous, peuvent être plus exposés ou vulnérables au virus, et les personnes qui proposent des gardes d’animaux solidaires. Nous conservons votre contact et vous tiendrons au courant.

En attendant, nous vous conseillons de prendre toutes les dispositions nécessaires parmi vos proches ou vos voisins, et de contacter votre mairie afin de permettre un arrêté du maire qui sollicitera les services de la fourrière au cas où personne ne puisse s’occuper de votre animal. Votre animal sera donc gardé / pensionné en fourrière le temps de votre hospitalisation. Cela doit relever du dernier recours, au risque de saturer les fourrières et d’augmenter le risque des euthanasies de confort des animaux errants.

09.03.2020 à 12H00

PUIS-JE FAIRE UN DON DE CROQUETTES ?

Nous vous conseillons de prendre contact avec le refuge le plus proche de chez vous, par le biais de leur page Facebook, ou en les contactant par téléphone.

Vous pouvez trouver le refuge le plus proche de chez vous à l’aide de cette carte interactive : https://www.la-spa.fr/refuges

08.03.2020 à 12H00

COMMENT VOUS AIDER AUTREMENT ?

Merci de votre soutien et de votre inquiétude pour les animaux.

Tout d’abord, tout relai de nos informations (notre site internet, notre Foire Aux Questions, nos publications sur les réseaux sociaux) est plus que le bienvenu ! Sensibilisez vos proches à la non-transmission des animaux !

Ensuite, nos refuges fonctionnent sans adoption pour le moment ; notre personnel s’occupe de choyer, nourrir, sortir, jouer avec les animaux, mais nous n’avons aucun flux sortant pour le moment (nous y travaillons actuellement).

Une autre façon de nous aider est donc de faire aussi un don (nous vous rappelons que vous recevez à cette occasion un reçu fiscal), afin de compenser le manque de frais d’adoption habituellement perçu et qui, avec les dons et les legs, représentent notre principale source d’indemnisation de nos frais de gestion. Nous rappelons à cette occasion que la SPA est totalement indépendante et ne touche aucune subvention de l’état. Elle dépend donc strictement des dons et legs des sympathisants à la cause animale.

Compte-tenu des événements actuels en France, la SPA souhaite répondre à toutes les questions que le public pourrait se poser au sujet de cette situation exceptionnelle en lien avec les animaux de compagnie, ainsi que le fonctionnement limité de nos refuges, Maisons SPA et dispensaires.

FAQ - Dernière mise à jour le 02.04.2020

Retrouvez toutes vos questions

LES ANIMAUX ONT-ILS ET TRANSMETTENT-ILS LE COVID-19 ?

NON ! Ils ne l’ont pas, et ils ne le transmettent pas !

L’Organisation Mondiale de la Santé indique, qu’à ce jour, aucun élément ne permet de penser que les animaux de compagnie sont impliqués dans la circulation du virus.

Toutes les sources scientifiques, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’OIE en tête, concordent.

Le COVID-19 n’atteint pas les animaux de compagnie comme les chiens et les chats, et ils ne sont pas impliqués dans la propagation de cette épidémie. Un seul cas dans le monde à Honk-Kong relate de la présence d’une forme mutée du COVID-19 chez un chien, mais les recherches indiquent que cette version mutée du virus ne peut se transmettre à l’homme.

En France, les spécialistes appellent également au calme face à la l’hypothèse d’une transmission de ce coronavirus de l’homme à l’animal de compagnie et vice-versa. « Il n’y a aucune indication que ça puisse arriver », balaie le Docteur Sophie Lepoder, vétérinaire et virologue à l’Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort (94). « Les coronavirus sont une très large famille. Les chiens ont leur coronavirus, les chats ont aussi leur coronavirus. Et ils n’entrent pas dans l’organisme de l’être humain. »

LE GEL HYDROALCOOLIQUE, LA JAVEL ET LES DÉTERGENTS SONT-ILS À PROSCRIRE POUR LA DÉSINFECTION DE MES ANIMAUX ?

Ces produits sont à PROSCRIRE pour les animaux : ils ne sont absolument pas adaptés car dangereux pour eux! Ils sont corrosifs et risquent donc d’irriter ou même brûler leurs muqueuses, leurs pattes ou leur pelage… Plusieurs vétérinaires l’ont malheureusement constaté ces derniers jours et ont même signalé des comas éthyliques : les animaux se lèchent et ingèrent donc le produit et l’alcool du gel désinfectant! 

Si vous souhaitez nettoyer votre animal il faut simplement utiliser de l’eau savonneuse, rien de plus ! 

DOIS-JE PROTÉGER MON ANIMAL ?

OUI !

Pour des questions de bon sens, pendant cette période de confinement, votre animal de compagnie doit être protégé comme un membre de votre famille. Il doit rester avec vous dans votre appartement ou votre propriété. Il ne s’agit pas d’une préconisation médicale spécifique aux animaux, mais simplement de bon sens en cette période de crise sanitaire puisque les vétérinaires ne prennent en consultation que les pathologies vitales. C’est donc le moment d’éviter toute blessure, ou d’attraper des parasites ou encore la teigne.

En revanche, promener son chien à l’extérieur afin de satisfaire ses besoins physiologiques est plus que nécessaire.

Il n’est pas demandé d’exiger de son chien qu’il fasse ses besoins à l’intérieur de nos logements donc pas d’inquiétude, vous avez tout à fait le droit de sortir votre chien le temps nécessaire à la satisfaction de ses besoins. Pour un complément d’informations, visitez la question « Dois-je prendre des précautions avec mon animal ».

DOIS-JE PRENDRE DES PRÉCAUTIONS AVEC MON ANIMAL ?

OUI !

Concernant vos animaux de compagnie, la SPA vous conseille de pratiquer les mêmes mesures d’hygiène que vous pratiquez avec vos proches humains. Autrement dit, inutile de multiplier les contacts si vous avez des symptômes, lavez-vous les mains régulièrement, etc.

Lorsque vous sortez votre chien, nous vous recommandons d’éviter les contacts directs avec les autres chiens, ceci par simple mesure de précaution.

Il ne s’agit pas d’une préconisation médicale spécifique aux animaux, mais simplement de bon sens en cette période de crise sanitaire puisque les vétérinaires ne prennent en consultation que les pathologies vitales. C’est donc le moment d’éviter toute blessure, ou d’attraper des parasites ou encore la teigne.

Nous conseillons aux propriétaires de chats de les laisser en intérieur, non pas car ils pourraient être vecteurs de transmission – nous rappelons que les animaux ne transmettent pas le COVID-19 à l’homme – mais pour éviter qu’ils ne se blessent avec leurs congénères ou soient mordus par un chien (encore une fois, les vétérinaires ne prennent en consultation que les pathologies vitales), ou encore qu’ils soient ramassés par les services de fourrière. Les services de fourrière sont régulièrement appelés pour ramasser des animaux déclarés errants. Cela permet de faciliter aussi leur travail et qu’ils ne soient pas contactés pour rien. Cela pourrait en effet se traduire en conséquences négatives pour nos refuges, typiquement de la saturation.

PUIS-JE LAISSER SORTIR MON CHAT ?

Nous conseillons aux propriétaires de chats de les laisser en intérieur, non pas car ils pourraient être vecteurs de transmission – nous rappelons que les animaux ne transmettent pas le COVID-19 à l’homme – mais pour éviter qu’ils ne se blessent avec leurs congénères ou soient mordus par un chien (encore une fois, les vétérinaires ne prennent en consultation que les pathologies vitales), ou encore qu’ils soient ramassés par les services de fourrière.

Les services de fourrière sont régulièrement appelés pour ramasser des animaux déclarés errants. Cela permet de faciliter aussi leur travail et qu’ils ne soient pas contactés pour rien. Cela pourrait en effet se traduire en conséquences négatives pour nos refuges, typiquement de la saturation.

DOIS-JE ABANDONNER OU TUER MON ANIMAL ?

NON ! 

Non, non et NON.

Les membres de l’AFCD (Agriculture, Fisheries and Conservation Department) ont d’ores et déjà indiqué qu’il ne fallait en aucun cas céder à la panique et encore moins abandonner ses animaux ou les faire euthanasier pour ne prendre aucun risque.  

« Les propriétaires d’animaux ne doivent pas être trop inquiets et ne doivent en aucun cas abandonner leurs animaux », a déclaré le ministère de l’Agriculture de Hong Kong. 

Les conseils restent toujours les mêmes : bien se laver les mains après avoir touché son animal de compagnie, garder un environnement propre et sain en nettoyant le plus souvent possible et éviter d’embrasser ses animaux. 

⦁ Nous rappelons que l’abandon est puni par la loi et passible de deux ans de prison et de 30.000 euros d’amende.

⦁ La personne qui exerce, publiquement ou non, des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou qui commet un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, encourt deux ans de prison, et 30 000 € d’amende. Il peut prononcer également, à titre complémentaire : l’interdiction, définitive ou non, de détenir un animal, et l’interdiction, pour 5 ans maximum, d’exercer l’activité professionnelle qui a permis de préparer ou de commettre les sévices et actes de cruauté.

LES RATS ET LES NACS SONT-ILS DE PORTEURS INTERMÉDIAIRES COMME POUR LA PESTE ?

NON ! 

Il n’y a pour l’instant aucun cas recensé de contamination chez les rats ou autres rongeurs.

PUIS-JE PROMENER MON ANIMAL ?

OUI !

Promener son chien à l’extérieur afin de satisfaire ses besoins physiologiques est plus que nécessaire.

Il n’est pas demandé d’exiger de son chien qu’il fasse ses besoins à l’intérieur de nos logements donc pas d’inquiétude, vous avez tout à fait le droit de sortir votre chien le temps nécessaire à la satisfaction de ses besoins.

Durant la déclaration du gouvernement, l’accent a été porté principalement sur les joggeurs et les promenades des enfants. En conséquence, il ne nous semble pas qu’un quelconque changement soit à anticiper face aux sorties obligatoires d’hygiène et de bien-être des chiens de compagnie.

Vous pouvez par exemple découper l’heure autorisée en trois sorties de 20 minutes chacune dans la journée.

Nous vous invitons bien sûr à être responsables et à respecter les consignes sanitaires ainsi qu’administratives du gouvernement : des promenades seules, muni d’une dérogation de déplacement à jour, seulement le temps des besoins et à 1km maximum de votre domicile.  

  • Balade en groupe à proscrire.
  • Gardez vos distances avec les autres promeneurs. Aucun contact physique ne pourra être toléré.
  • Avant de sortir, lavez vous bien les mains, prenez si possible du gel hydro-alcoolique pour vous frictionner les mains dehors et avant de rentrer.

SI JE SUIS HOSPITALISÉ, COMMENT VAIS-JE FAIRE POUR MON ANIMAL ?

Nous travaillons actuellement à devenir l’intermédiaire entre des personnes qui, comme vous, peuvent être plus exposés ou vulnérables au virus, et les personnes qui proposent des gardes d’animaux solidaires. Nous conservons votre contact et vous tiendrons au courant.

En attendant, nous vous conseillons de prendre toutes les dispositions nécessaires parmi vos proches ou vos voisins, et de contacter votre mairie afin de permettre un arrêté du maire qui sollicitera les services de la fourrière au cas où personne ne puisse s’occuper de votre animal. Votre animal sera donc gardé / pensionné en fourrière le temps de votre hospitalisation. Cela doit relever du dernier recours, au risque de saturer les fourrières et d’augmenter le risque des euthanasies de confort des animaux errants.

SI JE TROUVE UN ANIMAL PENDANT LE CONFINEMENT, QUE DOIS-JE FAIRE ?

Si vous trouvez un animal qui a l’air perdu, contactez les services de fourrières rattachés à votre commune. Attention, n’appelez pas les services de fourrière pour des cas non urgents. Si vous ne savez pas si l’animal appartient ou non à quelqu’un et qu’il n’a pas l’air en danger, ne contactez pas les services de fourrière, il peut tout à fait s’agir de l’animal de votre voisin. 

Si vous ne connaissez pas le contact de la fourrière de proximité, contactez votre mairie ou les forces de l’ordre (commissariat, gendarmerie), afin qu’ils vous renseignent le bon contact à joindre.

Vous pouvez également signaler l’observation d’un animal éventuellement perdu sur les groupes Facebook dédiés, du type Wanted Community Animaux, les pages ou groupes Facebook de votre commune, ou encore via la page Pet Alert.

PUIS-JE NOURRIR LES CHATS LIBRES ET LES AUTRES ANIMAUX ?

Malheureusement, la SPA ne représente aucune forme d’autorité et ne peut pas délivrer d’attestation de sortie signée, car elle ne disposera d’aucune valeur aux yeux des forces de l’ordre. Nous ne pouvons pas signer d’attestation professionnelle concernant cette activité non plus car elle ne rentre pas nos activités quotidiennes décrites dans le Plan de Continuité de l’Action validé par les Ministères.  

Sachez que nous militons quotidiennement depuis le début du confinement, et auprès du gouvernement et de ses Ministères, à la facilitation du nourrissage des animaux en extérieur, notamment des chats libres. Il s’agit en effet de l’une de nos missions dans le cadre du bien-être animal. Nous vous tiendrons au courant dès que ce sera le cas. Merci de votre compréhension.

POUVEZ-VOUS NOUS DÉLIVRER UNE ATTESTATION DE SORTIE SIGNÉE POUR POUVOIR ALLER NOURRIR LES CHATS LIBRES SANS ÊTRE VERBALISÉS ?

Malheureusement, la SPA ne représente aucune forme d’autorité et ne peut pas délivrer d’attestation de sortie signée, car elle ne disposera d’aucune valeur aux yeux des forces de l’ordre. Nous ne pouvons pas signer d’attestation professionnelle concernant cette activité non plus car elle ne rentre pas nos activités quotidiennes décrites dans le Plan de Continuité de l’Action validé par les Ministères. 

Sachez que nous militons quotidiennement depuis le début du confinement, et auprès du gouvernement et de ses Ministères, à la facilitation du nourrissage des animaux en extérieur, notamment des chats libres. Il s’agit en effet de l’une de nos missions dans le cadre du bien-être animal.

NE DOIS-JE SORTIR MON CHIEN QU'UNE SEULE FOIS PAR JOUR ?

Durant la déclaration du gouvernement, l’accent a été porté principalement sur les joggeurs et les promenades des enfants. En conséquence, il ne nous semble pas qu’un quelconque changement soit à anticiper face aux sorties obligatoires d’hygiène et de bien-être des chiens de compagnie.

Vous pouvez par exemple découper l’heure autorisée en trois sorties de 20 minutes chacune dans la journée.

Nous vous invitons bien sûr à être responsables et à respecter les consignes sanitaires ainsi qu’administratives du gouvernement : des promenades seules, muni d’une dérogation de déplacement à jour, seulement le temps des besoins et à 1km maximum de votre domicile.

EN TANT QUE PROPRIÉTAIRE D'UN CHEVAL EN PENSION ÉQUESTRE, PUIS-JE ME DÉPLACER POUR ALLER NOURRIR MON ANIMAL ET SI OUI, QUELLE AUTORISATION FAUT-IL AVOIR ?

Il convient de limiter le plus possible les déplacements ainsi que les regroupements de personnes sur un même site. Les centres équestres et les haras sont fermés au public. Un cheval en pension devra être nourri par les employés de la pension. 

Si l’animal est au pré et habituellement nourri par son propriétaire, celui-ci devra autant que possible faire nourrir son cheval par les voisins de la pâture si celle-ci ne se trouve pas à proximité du domicile. Si le déplacement reste indispensable pour nourrir l’animal, il convient de se munir de l’attestation individuelle dérogatoire conformément au décret du 23 mars 2020 *. 

* Source : Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

DANS LES ÉCURIES COMPORTANT UN GRAND NOMBRE DE CHEVAUX, COMMENT GÉRER, APPORTER LES SOINS ET ASSURER LES SORTIES D’ÉQUIDÉS ?

Lorsqu’un nombre d’employés insuffisant peut conduire à menacer gravement le bien-être animal dans certaines structures (refuges, fourrières, centres équestres…), celles-ci peuvent avoir recours, pour assurer les besoins physiologiques fondamentaux des animaux, à des personnes non-salariées. 

Ces personnes devront être sollicitées par écrit par ces structures qui auront la charge et la responsabilité d’organiser ces mobilisations dans le respect des mesures prévues par le décret du 23 mars 2020 *. 

* Source : Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

QUELLES SONT LES CONDITIONS POUR LES DÉTENTEURS NON PROFESSIONNELS QUI SOUHAITENT TRANSPORTER LEURS ÉQUIDÉS POUR UNE MISE AU PRÉ OU UN CHANGEMENT DE PÂTURE ?

Quelles sont les conditions pour les détenteurs non professionnels qui souhaitent transporter leurs équidés pour une mise au pré ou un changement de pâture ? 

De manière générale, les transports non professionnels sont strictement encadrés et possibles que sur des distances très courtes. Il n’est donc pas possible de transporter, en tant que particulier, ses chevaux, sauf motif impérieux, de bien-être animal. Ainsi, si l’enjeu de ce déplacement est la protection animale, notamment en cas de manque de nourriture, le déplacement peut être organisé avec les documents réglementaires suivants : l’attestation de déclaration du lieu de détention d’équidés, les documents d’identification des équidés, et l’attestation de déplacement dérogatoire conformément au décret du 23 mars 2020 *. 

* Source : Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

QUELLES MESURES LA SPA PREND-ELLE ?

En conformité avec le plan d’action COVID-19 du gouvernement, la SPA, comme toutes les associations de protection animale, ferme au public tous ses refuges, Maisons SPA et dispensaires à partir de ce dimanche 15 mars jusqu’à nouvel ordre.

Les animaux continueront d’être nourris, soignés et l’entretien des refuges perdurera. Les refuges ont presque tous atteint leur capacité d’accueil maximale.

LES REFUGES ET MAISONS SPA VONT-ILS EUTHANASIER LEURS ANIMAUX ?

La SPA n’euthanasie pas ses animaux et ne compte pas commencer maintenant.

QUI S'OCCUPE DES ANIMAUX DANS LES REFUGES ?

Nos responsables et agents animaliers, ainsi que nos bénévoles sont toujours sur place pour assurer le bien-être de nos petits pensionnaires.

Ils assurent, même en période de crise, les soins, la distribution de nourriture, et les sorties.

LES RENDEZ-VOUS EN REFUGES, MAISONS OU DISPENSAIRES SPA SONT-ILS ASSURÉS ?

Non, tout acte vétérinaire, d’adoption, d’abandon, a été décalé à une date indéterminée.

DOIS-JE PROTÉGER MON ANIMAL ?

OUI !

Pour des questions de bon sens, pendant cette période de confinement, votre animal de compagnie doit être protégé comme un membre de votre famille. Il doit rester avec vous dans votre appartement ou votre propriété. 

En revanche, promener son chien à l’extérieur afin de satisfaire ses besoins physiologiques est plus que nécessaire.
Il n’est pas demandé d’exiger de son chien qu’il fasse ses besoins à l’intérieur de nos logements donc pas d’inquiétude, vous avez tout à fait le droit de sortir votre chien le temps nécessaire à la satisfaction de ses besoins.

J’AI ÉTÉ EN CONTACT AVEC UN REFUGE AVANT LE DÉBUT DU CONFINEMENT ET AI RÉSERVÉ UN ANIMAL POUR L’ADOPTION. PEUT-ELLE ENCORE FONCTIONNER, MALGRÉ LE CONFINEMENT ?

La SPA se mobilise et s’organise présentement pour mettre en place un ou plusieurs dispositifs permettant à la fois de dé-saturer les refuges, sans pour autant mettre en danger la vie de quiconque, ni se mettre dans une situation compliquée pour l’après-COVID19.

Nous sommes en réflexion avec les responsables des refuges et tout le siège, ainsi qu’en discussion avec le ministère de l’Agriculture (responsable de la protection animale en France) pour permettre l’adoption.

Nous vous tiendrons bien évidemment le plus rapidement possible informé-e dès que nous serons nous-mêmes fixés sur notre organisation.

N’hésitez pas à vous signaler au refuge concerné par le biais de leur Page Facebook ou de leur numéro de téléphone.

PUIS-JE AIDER LE REFUGE PRÈS DE CHEZ MOI ?

Les associations de protection animale, quelles qu’elles soient, se sont toutes mobilisées et organisées pour pouvoir s’occuper des animaux, mais cela induit une présence humaine minimale en refuges pour éviter que ces derniers deviennent un vecteur de contamination entre personnes.

Pour le moment, ce que vous pouvez faire est prendre contact avec le refuge le plus proche et leur demander s’ils ont besoin de quoi que ce soit en termes de matériel, etc. 

Vous pouvez trouver le refuge le plus proche de chez vous à l’aide de cette carte interactive : https://www.la-spa.fr/refuges

PEUT-ON ADOPTER UN ANIMAL POUR VOUS AIDER ?

La SPA se mobilise et s’organise présentement pour mettre en place un ou plusieurs dispositifs permettant à la fois de dé-saturer les refuges, sans pour autant mettre en danger la vie de quiconque, ni se mettre dans une situation compliquée pour l’après-COVID19.

Nous sommes en réflexion avec les responsables des refuges et tout le siège, ainsi qu’en discussion avec le ministère de l’Agriculture (responsable de la protection animale en France).

Nous vous tiendrons bien évidemment le plus rapidement possible informé-e dès que nous serons nous-mêmes fixés sur notre organisation.

EST-CE POSSIBLE D’ACCUEILLIR PROVISOIREMENT UN ANIMAL POUR VOUS AIDER ?

JE VEUX BIEN PRENDRE SOIN D’UN PETIT CHIEN QUELQUES SEMAINES POUR QUELQU’UN QUI EST À L’HÔPITAL PENDANT CE PÉRIODE DE COVID-19.

Votre proposition d’accueil solidaire est tout à fait pertinente pour des personnes qui rencontreraient des difficultés lors de cette période de crise sanitaire.

Nous travaillons actuellement à devenir l’intermédiaire entre des personnes qui, comme vous, peuvent être plus exposés ou vulnérables au virus, et les personnes qui proposent des gardes d’animaux solidaires. Nous conservons votre contact et vous tiendrons au courant.

En attendant, nous vous conseillons de prendre toutes les dispositions nécessaires parmi vos proches ou vos voisins, et de contacter votre mairie afin de permettre un arrêté du maire qui sollicitera les services de la fourrière au cas où personne ne puisse s’occuper de votre animal. Votre animal sera donc gardé / pensionné en fourrière le temps de votre hospitalisation. Cela doit relever du dernier recours, au risque de saturer les fourrières et d’augmenter le risque des euthanasies de confort des animaux errants.

PUIS-JE FAIRE UN DON DE CROQUETTES ?

Nous vous conseillons de prendre contact avec le refuge le plus proche de chez vous, par le biais de leur page Facebook, ou en les contactant par téléphone.

Vous pouvez trouver le refuge le plus proche de chez vous à l’aide de cette carte interactive : https://www.la-spa.fr/refuges

COMMENT VOUS AIDER AUTREMENT ?

Merci de votre soutien et de votre inquiétude pour les animaux.

Tout d’abord, tout relai de nos informations (notre site internet, notre Foire Aux Questions, nos publications sur les réseaux sociaux) est plus que le bienvenu ! Sensibilisez vos proches à la non-transmission des animaux !

Ensuite, nos refuges fonctionnent sans adoption pour le moment ; notre personnel s’occupe de choyer, nourrir, sortir, jouer avec les animaux, mais nous n’avons aucun flux sortant pour le moment (nous y travaillons actuellement).

Une autre façon de nous aider est donc de faire aussi un don (nous vous rappelons que vous recevez à cette occasion un reçu fiscal), afin de compenser le manque de frais d’adoption habituellement perçu et qui, avec les dons et les legs, représentent notre principale source d’indemnisation de nos frais de gestion. Nous rappelons à cette occasion que la SPA est totalement indépendante et ne touche aucune subvention de l’état. Elle dépend donc strictement des dons et legs des sympathisants à la cause animale.